Black-Cart candidate [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Black-Cart candidate [Validé]

Message  Black-Carty le Jeu 12 Juin - 12:00

Le chaton entre, intimidé dans la salle de recrutement.Un rapide coup d’œil alentours lui indique qu'il est seul, il s'assied donc à un bureau, sort son encrier et un parchemin et commence à rédiger.

" Bonjour, bonsoir,

Je me présente, Black-Cart, Ecaflip de conviction, ayant passé son 184ième cercle de puissance. Disciple de feu Perceval-Legallois, barde arpentant les terres désacrées de Domen, et pour combler les... lacunes de mes amis, j'ai étudié la diplomatie et la politique Amaknéenne. J'ai récemment entendu parler de votre bibliothèque sur la grand-place d'Amakna, une grande boite d'archives historiques et elle m'a immédiatement attiré. C'est pourquoi je me présente au poste d'enquêteur.

Pour ma part, j'ai longtemps été recruteur de la guilde des Petits Pédestres, j'ai fait un peu partie du clan des mercenaires Eldrigans, un peu bourlingué, désormais je co-gère les Petits Pédestres en perdition.

J'ose espérer pouvoir me rendre utile par mon... érudition ? Et ce malgré mes disponibilités aléatoires et mon amour pour l'insoumission et les débats qui partent à vau-l'eau.

[Insérer histoire ici]

Spoiler:
Nan mais j'ai mal à la patte... Et j'en ai plein déjà des histoires sur moi... Maiiiiiis !

Bon bah celle-là alors, c'est pas toute mon histoire mais ça aide à mieux me cerner


Un jour qu'il sortait prendre l'air dans Amakna (l'ancien, celui qui était loin du château), Black-Cart entendit une rumeur bruissante venant de sa gauche, ou de sa droite peut-être. Il tourna alors sur lui-même car il n'était pas sûr de la direction d'où venait ce bruit. Il ne vit rien de plus étrange que les dragœufs qui l'entouraient de leurs coquilles menaçantes. L'endroit était assez hostile et l'Ecaflip n'était pas totalement sûr de la sécurité des lieux. A vrai dire, il serait bien plus rassuré s'il était de nouveau de faction dans les plaines du nord-est. Malheureusement son chef s'était imaginé qu'il était assez aguerri pour assurer la sécurité des jeunes enfants plus septentrionaux.


D'une certaine manière, le boulot n'était pas fondamentalement plus dangereux. Les jeunes enfants osant s'aventurer dans le village investi par les dragœufs étaient autrement plus rares que ceux allant visiter les scarafeuilles, mais ils étaient forcément moins disciplinés. Le félin avait une manière efficace de leur mettre un peu de plomb dans la tête. Il appliquait en effet plus ou moins littéralement cette expression en les utilisant comme boucliers humains jusqu'à leur point de résistance limite au cas -probable s'il en est- où ils se feraient attaquer par les féroces créatures d'Osamodas.


Il est évident que le métier de nounou n'est pas des plus héroïques, même dans des contrées aussi sauvages, mais l'Ecaflip n'assurait ce poste que pour dépanner un de ses amis qui, lui, n'avait pas autant de talents guerriers -soit pas du tout- mais avait en revanche bien plus de talent de persuasion qui lui permirent de soumettre ce brave chaton à la loi impitoyable de l'économie moderne, qui permet à d'honnêtes combattants d'être abusés par de sournoises baby-sitters et contraints de faire ce boulot qui, bien souvent, n'entre pas dans leurs compétences.
Le bruit recommença, plus proche. Black-Cart regarda attentivement la direction désormais sûre d'où venait cette rumeur, qui ressemblait à celle que fait un gamino qui se roule dans les herbes. En effet, cet espèce de Minotoror miniature courait au-devant lui, poursuivi par un petit dragœuf joueur qui se demandait ce que pouvait bien faire cette mignonne petite bestiole bien étrange qu'il n'avait jamais vu chez lui dans ce coin, qui se situait bien loin de l'île d'où est originaire ce genre de bestiole (ça, bien sûr, le dragœuf l'ignorait).
Le félin s'empressa de débarrasser le gamino de son poursuivant. Lui étant reconnaissant de cet acte qu'il eut qualifié d'héroïque s'il pouvait parler, il voulut expliquer à qui voulait l'entendre -et aux autres- la raison de sa présence, qui était parfaitement obscure, à ce qu'il semblait, au vu des gestes désordonnés qu'il faisait pour appuyer ses propos couinant et meuglant. Bien que personne ne pouvait réellement comprendre ce qu'il disait, il semblait alarmé et ses yeux étaient emplis d'une lueur de peur.
Black-Cart invita donc la bestiole bovine dans l'abri qu'il avait aménagé car il n'avait pas le droit de s'absenter de la presqu'île où il devait s'occuper des gamins. En effet, les syndicats des nounous se sont associés aux grandes familles spécialistes dans ce domaine et font leur possible pour ne pas défendre les intérêts des honnêtes baby-sitters, qui se font honteusement exploiter par de sournois patrons.
Cherchant un moyen de contourner le règlement, il trouva enfin quelques articles lui permettant, si il risquait d'y avoir effusion de sang de responsable, perte d'argent ou procès général contre l'entreprise, de se déplacer de son poste pour assurer la sécurité d'un enfant. Il avait également le droit de le faire sans informer les autorités compétentes si il risquait l'incident diplomatique, et enfin une obscure règle ne lui interdisait pas totalement de s'occuper de petits non-humains, profitant des poils des disciples de Pandawa et d'Ecaflip pour inclure le gamino dans ceux qu'il peut protéger. Jugeant que s'il restait là, il risquait d'aller casser le bureau desdits responsables, emportant par là même leur vie, il pensa utile l'escorte de ce petit Minotoror.
Il se laissa donc guider par la petite bestiole, qui était vraiment pourri-gâté et hurla pendant un temps affreusement long qu'il souhaiterait, s'il était possible sans trop nous retarder et sans embêter personne, s'il pouvait avoir un scarafeuille pour se déplacer en économisant son énergie, qu'il voulait sans doute garder pour pouvoir crier le plus fort possible en chemin. Heureusement Black-Cart avait appris à y faire avec les gamins, et il savait quoi faire dans cette situation. Calmement, il appliqua la philosophie qu'il avait accepté: « La meilleure manière de faire disparaître une envie, c'est d'y céder ». Il cru bon d'aller dompter un scarafeuille pour calmer le gamino.
Bien entendu, c'était une faute énorme. Au lieu de l'effet escompté, à savoir un calmement du marmot qui de toute manière le ralentissait, et qui irait alors plus vite, il se passa quelque chose de tout à fait inattendu. Le gamino ne cessa de réclamer de nouvelles choses, et il allait bien plus vite que la vitesse autorisée sur sa monture, ce qui obligea l'Ecaflip à couper d'un coup de carte les ailes d'icelle, engendrant par là une nouvelle vague de cris du gamin.
Après un voyage fatigant pour Black et pour le pauvre scarafeuille, qui était encore plus proche du braillard, et qui trouva un semblant de réconfort quand il se vit mettre à la broche une fois arrivés non loin de la destination que seul connaissait le gamino, ils s'arrêtèrent dans une auberge sur la route, où l'Ecaflip commanda une bière et un lailait, afin d'endormir la bestiole qu'il accompagnait. Étourdi par l'alcool, le braillard, alla se coucher tôt, et s'endormit comme une masse.
Le félin eut son premier moment de tranquillité de la journée, regretta son idée de suivre cette petite chose, puis reconsidéra la situation plus calmement, en revint à la même conclusion, et enfin, après plusieurs heures durant lesquelles il regardait, étendu dans l'herbe, vers le zénith, il fut presque heureux de l'aventure que ce gamino lui offrait, et qui lui tendait les bras. Il lutta encore un peu contre le sommeil, s'enivrait de la fatigue de sa journée de voyage, regardant la voûte étoilée, savourant ce temps où l'on est trop vif pour être endormi, et trop ensommeillé pour se dire éveillé. Il lui sembla dormir. Il vit alors l'horizon s'empourprer. Depuis que le Mage Ax l'avait emporté inconsciemment dans un de ses voyages vers une grande bataille, il ne pouvait s'empêcher de voir la levée du jour moins claire qu'elle ne l'est.

Le jour se levait sur Amakna (la nouvelle, construite loin du sanctuaire réservé à Osamodas). Un Ecaflip était étendu à côté de la taverne. Sans doute un ivrogne n'ayant pas pu retrouver le chemin de sa maison. Les Ecaflips ont habituellement une réticence assez forte à dormir dehors lorsque ce n'est pas un choix qu'ils ont fait de manière consciente, à cause de la rosée qui se dépose sur leur pelage, et qui rend leurs poils tout mouillés, ce qui, quand ils sèchent tout seuls, les rend exceptionnellement doux au toucher. Le félin se leva et, d'un pas décidé et ferme inhabituel pour quelqu'un trop soûl la veille pour retrouver son chemin, entra dans la taverne pour en ressortir avec ce qui semblait une peluche sous le bras. Il sonna quelques claques à la peluche, qui se révéla être un gamino de poils et d'os, bien vivant.


La bestiole avait une gueule de bois horrible -supposait Black-, il ne pouvait pas aligner deux meuglements ou deux pas sans se vautrer effroyablement ou émettre un son étrange à mi-chemin entre rien et quelque chose. L'Ecaflip fut obligé de le charger sur son épaule en marchant vers l'endroit indiqué par l'enfant, à savoir la place des dolmens, où rien ne semblait ni plus ni moins à sa place que d'habitude.


Une fois arrivé sur la place, quelle ne fut pas la surprise du félin de tomber sur un Minotoror qui avait creusé un trou et avait sauté dedans. Ce nouveau protagoniste était visiblement ravi de voir sa progéniture revenir vers lui. Il expliqua à Black-Cart son ppoblème, à grand renforts de gestes qui semblaient totalement aléatoires et n'avoir aucun rapport avec quoi que ce soit, et surtout pas avec les meuglements sourd qu'il n'avait de cesse de pousser de plus en plus forts, essayant d'intéresser son auditoire, qui était bien en peine de comprendre quoi que ce soit aux éructations de l'imposant orateur. Il tenta de le faire comprendre par gestes au bovin, qui sembla étonné qu'un être assez malin pour suivre son fils ne pouvait le comprendre lui. Le félin tendit un parchemin et une plume au Minotoror, qui lui donna une petite tape violente derrière la tête pour lui faire entrer dans la tête que bien qu'avoir des sabots soit pratique pour donner de douloureuses tapes derrière la tête, il était impossible d'écrire avec.


Afin de trouver ce que voulait dire l'imposant bovin, Black-Cart décida d'utiliser la même technique qu'avec le moins imposant. Il pensa qu'en le faisait sortir, il pourrait le mener à son problème. Il appela alors toute la puissance dont il était capable afin d'invoquer un monstre le plus utile qu'il soit dans cette situation, une arakne, qui pourrait, elle, remonter sur le mur. Malheureusement, les bêtes également présents avec lui dans cette fosse étaient assez araknophobes, et tabassèrent la pauvre invocation à mort.


En désespoir de cause, le félin, fier de ses connaissances, voulut montrer ce qu'il savait faire et impressionner le Minotoror en incantant une obscure formule magique permettant à son utilisateur de faire pousser instantanément un légume succulent qui nous permet de ne jamais mourir de faim. Cela est surtout vrai pour les Wabbits qui ne mangent que des cawottes. Une fois la cawotte apparue, l'Ecaflip voulut y creuser des marches pour sortir plus aisément de ce trou. Le seul problème résida dans le fait que la résistance du légume n'était pas adapté au poids d'un gamino avec un Minotoror le portant sur l'épaule. La cawotte se détruisit rapidement sous le poids des deux bovins, les laissant prisonniers, tandis que Black-Cart, sorti le premier, se félicitait déjà d'une idée si brillante.
Énervé par ces échecs, il ne put trouver qu'une idée assez sommaire et barbare, mais qui était pourtant efficace. Il alla tuer des sangliers, des prespics et autres milimulous afin de remplir de leurs dépouilles la fosse du Minotoror. Il envoya même quelques carcasses d'aventuriers, qu'il n'avait pas jugés comme tels. Après un sacré amoncellement de corps sans vie, le monstrueux bovin put sortir du trou où il était tombé.
Radieux, il adressa quelques paroles inintelligibles au félin et, après une tape sur l'épaule visant peut-être à lui rappeler pourquoi un Minotoror ne peut pas écrire, il s'en alla vers le port, où il récupéra le bateau d'un jeune capitaine qui voulait justement prendre sa retraite et offrir son bateau au premier passager potentiellement mortel qui lui demandait s'il pouvait l'amener vers l'île qui porte son nom.

Désireux de ne pas passer pour un abruti la prochaine fois qu'il irait rendre visite au Minotoror, Black-Cart passa à la bibliothèque la moins éloignée afin de trouver une méthode lui ayant permis d'apprendre la langue bovine s'il avait existé, ce qui n'est pas le cas car aucun humain ou assimilé n'a jamais pu comprendre ce qu'ils disent, et les Minos eux-mêmes ne peuvent pas créer cette méthode car ils ne peuvent écrire à cause de leur absence de pouce opposable, et de doigts en général.


L'Ecaflip s'empressa alors de se diriger vers le lieux le moins insensé qu'il lui est permis de connaître, à savoir la Maison mercenaire, pour y raconter ses exploits, en insistant sur le discours de tous les protagonistes et sur le combat dantesque après lequel il a soumis le Minotoror, brave bête va.

"

Une fois le parchemin terminé, il étala généreusement de la kole sur le verso pour y fixer l'écrit de ses exploits, laissa là candidature et histoire, ne reprenant que l'encrier, et sortit enprenant soin de jeter le pot de kole à présent vide.



Spoiler:
Sinon, IRL je suis un jeune homme de bientôt 17 ans, en terminale scientifique (plus pour longtemps), passionné de physique (personne n'est parfait), je joue à Dofus depuis... Septembre 2007, principalement en faisant des bêtises ou du RP (qui revient au même)
avatar
Black-Carty

Messages : 3
Date d'inscription : 12/06/2014

Feuille de personnage
Serveur: Domen
Classe: Ecaflip
Niveau: 184

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black-Cart candidate [Validé]

Message  Anarazel le Jeu 12 Juin - 12:56

Alors qu'il tournait dans l'aile principale de la bibliothèque à la recherche du saucisson de Joue Heure du Grenier, un barde rendu célèbre pour ses cris d'énervement lorsqu'il jouait au jeu de Goh, ainsi qu'aux autres jeux, apparemment caché dans le bâtiment si l'on en croyait la carte en piteux état qu'il avait trouvé dans un coffre suite à une chasse au trésor endiablée, Anarazel arriva par hasard dans la salle de recrutement.

- Qu'est-ce que ... Et crotte, je me suis encore paumé. Cette baraque est décidément trop grande. Ou alors c'est moi qui suis trop petit, allez savoir.

Tout en continuant à râler sur la raison de sa venue sur la bâtisse qui craquait au moindre de ses furieux pas, il s'approcha de la boîte des candidatures, sur laquelle était placardé un parchemin.

- Et allez, encore un qui ne sait pas lire les instructions.

Lorsqu'il tira d'un coup ferme sur le morceau de papier, celui-ci se déchira en deux.

- Oups. Fit simplement le disciple d'Eniripsa.

Il entendit alors les paroles suivantes "...L'ennui avec Roger, c'est qu'il est pas aidé".

- Qu'est-ce que ... Bref, c'est pas mes oignons, voyons plutôt ce que nous disent ces deux morceaux. Gna gna gna ... candidature ... Gamino ... C'est marrant. Ca me fait penser au manuscrit que j'ai trouvé la semaine dernière, il faudra que je lui en parle. Il y'a peut être une formule pour parler avec les minos, qui sait.
Bon eh bien, il a l'air d'avoir un profil intéressant. Et puis on manque de monde pour faire la poussière ici, allez, hop.
Tout en achevant sa phrase, il parapha le parchemin de sa calligraphie personnelle, la glissa ... toujours en deux morceaux, dans l'urne dont c'était la fonction, et repartit aussitôt à la chasse au saucisson.

Un murmure, comme la première fois, sembla retentir à ses oreilles ;

"...Mais, Moumoune..."
Cela suffit amplement pour ... l'énerver une fois de plus.

- Des fantômes maintenant. On a une bibliothèque hantée. Belle publicité ! Remarque, ça expliquerait la disparition de certaines candidatures, ou bien les livres qui changent de place, voire qui disparaissent. Boh, je laisse ce boulot à Myst, il passera bien et s'en rendra compte lui même. Allez, je suis d'humeur généreuse, je lui dirai si je le croise.

Après quoi il s'en retourna quêter le saucisson légendaire.

[Salut à toi ... Machin. T'as pas donné ton prénom !
Tu me sembles intéressé, et on est pas trop d'une plume et d'un cerveau (Ou un demi, j'te connais pas encore pour juger convenablement :3) que pour relancer la paperasse et élucider certains mystères.

Je te souhaite bonne chance pour la suite des votes, et on se revoit peut être dans la batisse!

Zel.]
avatar
Anarazel

Messages : 23
Date d'inscription : 07/05/2014
Age : 23
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black-Cart candidate [Validé]

Message  Mysterium le Sam 14 Juin - 14:01

[Je suis en pleine période d'examen alors c'est un peu dur pour moi de gérer le forum, alors, je te prie de m'excuser, mais je n'ai pas trop le temps d'écrire un petit Roleplay (mais pris le temps de lire le tient tout de même ). 

Les petits pédestres ? Le clan Eldrigans ? Tout ça me dit quelque chose, et pour cause j'ai reçu le soutien des deux à une époque ou les Archives d'Amakna se faisaient connaître.

Je t'accorde mon pour, je repasserais voir l'évolution des votes et je clôturerais.


PS: "Perceval-Legallois" je n'ai pas compris cela dans ton histoire, qui est ce personnage ?]
avatar
Mysterium
Admin

Messages : 75
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Serveur: Hécate
Classe: Osamodas
Niveau: 106

Voir le profil de l'utilisateur http://archives-amakna.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black-Cart candidate [Validé]

Message  Black-Carty le Sam 14 Juin - 18:49

En s'ébrouant pour faire tomber le mélange de neige et de sang qui le maculait, Black-Cart entra dans la bibliothèque des Archives. Après avoir passé un bon quart d'heure à chercher son chemin, il atteignit l'endroit qu'il visait. Dans la salle de recrutement, quel ne fut pas son effroi en apercevant, dans ce qui semblait être un vase, sa candidature déchirée en deux ! Lequel fut maigrement compensé par sa joie de voir les lignes ajoutées à son parchemin. Avec délicatesse, il s’efforça de le sortir sans l'abîmer davantage et de lire ce qui était écrit. Avec un sourire, il inscrivit:

"Tout d'abord, merci d'avoir pris soin de regarder ma candidature.
Ensuite... Je suis sensé mettre un "ensuite" après un "tout d'abord" mais... J'ai pas grand-chose à dire ensuite... Sauf que j'espère être bientôt des vôtres."

Puis il remit délicatement le parchemin à côté du vase, et sortit en semant derrière lui des fleurs des champs, car il était à cours de cailloux blancs pour retrouver son chemin.

[Merci Zel, bien que je n'aie pas l'habitude de laisser des individus douter de mes capacités intellectuelles Razz J'espère bien qu'on se croisera ici ^^

Et merci Myst d'avoir pris le temps de me répondre malgré la période... Peu propice ^^'

(Perceval-Legallois, donc, est le meneur et fondateur des Petits Pédestres, donc mon maître, et a été longtemps bien connu de la communauté RP de Domen, notamment pour sa propension à brûler des objets, son agressivité envers les portes, ses chansons et l'organisation de la Prime A La Rime)]
avatar
Black-Carty

Messages : 3
Date d'inscription : 12/06/2014

Feuille de personnage
Serveur: Domen
Classe: Ecaflip
Niveau: 184

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black-Cart candidate [Validé]

Message  Skyoss le Dim 15 Juin - 18:23

Pris par ses révision du Bacal'O'réa, un concours qu'avait mis en place le roi de Bonta afin d’intégrer une équipe de chercheurs, Sky-True alla tout de même voir ses confrère du département des mystères. Il trouva Anarazel dans un des rayons de la bibliothèque puis le salua:
-Salut zel, ça va ?


-Appart une grosse bosse sur le crane, ça peut aller.


-J'ai pas trouver myst, il est où ?


-Ché pa', sans doute chez lui à réviser, t'es pas censé faire comme lui d'ailleurs ?


-Euh oui, mais j'avais un peu envie de souffler ... Bref je vais pas trainer.


-Passe par la salle de recrutement avant de partir, un certain Black-cart a postuler.


-Connait-pas, je vais voir ça, a plus.

Ainsi il quitta la bibliothèque et se dirigea vers la porte ammenant directement dans la grande salle et trouva dans cette salle, sur la table, un parchemin. tout en lisant, il pensa tout haut "Mouai pas l'inpression que ce soit un kékécaflip ...","Bonne plume","Tien donc, un membre des petits pédestres ... connait pas." et referma le parchemin en esquissant un petit sourire de satisfaction.


[Bon j'ai beaucoup apprécier pour ne rien te cacher tu semble avoir de l'experience et il nous faut des membres comme toi je suis Pour ta venu !]

Skyoss

Messages : 5
Date d'inscription : 30/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black-Cart candidate [Validé]

Message  Mysterium le Mar 17 Juin - 23:12

[ 6 jours avant ma libération, le 23 est pour moi la fin des épreuves et le début d'une vie libre consacré à mes projets dont la bibliothèque fait partie ! 

Candidature validée !
Tes fonctions te seront attribuées au cours de la soirée !

Bienvenue aux Départements des Mystères ! ]
avatar
Mysterium
Admin

Messages : 75
Date d'inscription : 28/05/2011

Feuille de personnage
Serveur: Hécate
Classe: Osamodas
Niveau: 106

Voir le profil de l'utilisateur http://archives-amakna.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Black-Cart candidate [Validé]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum